Présentation de TALIS

En tant que telle, TALIS offre aux enseignant(e)s et aux responsables d’établissements une occasion unique de contribuer à l’analyse et à la formulation des politiques éducatives dans des domaines essentiels. L’analyse transnationale proposée par TALIS permet aux pays d’identifier d’autres pays confrontés à des défis analogues et de tirer des enseignements d’approches politiques distinctes. Les premiers résultats de l’enquête ont été publiés en 2009 et ont largement contribué à stimuler le débat sur la politique relative aux enseignant(e)s à l’échelon international – notamment en fournissant des informations de fond à l’occasion du Sommet international sur la profession enseignante, organisé chaque année par l’OCDE et l’Internationale de l’Education, aux côtés d’un gouvernement hôte.

Tout en restant critique, l’Internationale de l’Education s’est impliquée dans l’élaboration de l’enquête TALIS à travers les organes représentant le corps enseignant, et tout particulièrement la Commission syndicale consultative (TUAC) de l’OCDE. Dès lors que TALIS propose une base de données très riche mais laissant néanmoins le champ libre à l’interprétation, l’Institut de recherche de l’IE a décidé en 2014 de diligenter une étude indépendante spéciale sur les résultats de l’enquête TALIS 2013, confiée à Linda Darling-Hammond, universitaire de renom de l’Université de Stanford, aux Etats-Unis, afin d’analyser les conclusions du point de vue du corps enseignant. Le résumé de cette étude est proposé ici parallèlement à l’article rédigé par Kirsten Wetherby de l’OCDE.

Profils de pays