• Accueil
  • News
  • Mexique: les enseignant·e·s autochtones et leur travail au premier plan

Mexique: les enseignant·e·s autochtones et leur travail au premier plan

Le syndicat et les autorités reconnaissent le travail accompli par les enseignant·e·s autochtones dans les communautés rurales du Mexique et leurs efforts visant à fournir aux peuples autochtones une éducation de qualité.

Le Sindicato Nacional de Trabajadores de la Educación (SNTE), membre de l’Internationale de l’Education, a organisé une cérémonie rendant hommage au corps enseignant autochtone pour son travail de pionnier dans la promotion de l’éducation dans les communautés rurales du pays et pour son engagement auprès des enfants et jeunes autochtones pour leur fournir une éducation de qualité, avec équité et inclusion, dans leur langue maternelle.

Afin de reconnaître le travail des enseignant·e·s autochtones, le syndicat a organisé diverses activités dans le cadre du 55e anniversaire de la création du Service national des promoteurs culturels et des enseignant·e·s bilingues, célébrée le 1er mars de chaque année au Mexique.

Reconnaissance institutionnelle

Dans le cadre de ces initiatives, Paulino Canul Pacab, coordonnateur du Comité national pour la parité, l'équité et l'inclusion, a assisté à la cérémonie marquant la Journée de l'éducation des peuples autochtones à San Luis Potosí. Au nom du secrétaire général du SNTE, Alfonso Cepeda Salas, Canul Pacab a déclaré que l'organisation d'enseignants est déterminée à soutenir les enseignant·e·s des communautés dans leur travail fondamental de promotion et de préservation de l'identité, ainsi que les droits à l'éducation des enfants et des peuples autochtones.

Canul Pacab a souligné que le syndicat avait organisé des ateliers régionaux ainsi que des forums nationaux et étatiques d'enseignant·e·s autochtones. En outre, le document « Stratégies didactiques:  guide pour les enseignant·e·s autochtones » a été élaboré, en coordination avec l'UNESCO au Mexique. Il s’agit d’un outil novateur aux niveaux national et international pour la reconnaissance des langues autochtones. Il a ajouté que les enseignant·e·s autochtones peuvent accéder à une formation gratuite via la Fondation SINADEP, un portail électronique du SNTE qui contribue à la formation des enseignant·e·s.

De nombreuses activités dans différentes régions

Par ailleurs, la section 23 de Puebla a organisé à Zacapoaxtla un vaste programme d’événements pour commémorer l’Année internationale des langues autochtones, célébrée en 2019.

Parmi les activités développées dans les sections syndicales, citons des manifestations sportives et culturelles, ainsi que des expositions d'œuvres réalisées par des enseignant·e·s pour le renforcement et la revitalisation des langues autochtones.

Depuis 1964, le Mexique commémore la création du Service national des promoteurs culturels et des enseignant·e·s bilingues. Celui-ci a permis la formation et l'intégration d’enseignant·e·s autochtones en vue d'un changement majeur de la politique éducative permettant aux enfants autochtones de recevoir une éducation dans leur propre langue, renforçant ainsi leur identité et leur culture.