• Accueil
  • News
  • Allemagne : une nouvelle Déclaration consacre l’éducation civique comme un élément clé pour renforcer la démocratie

Allemagne : une nouvelle Déclaration consacre l’éducation civique comme un élément clé pour renforcer la démocratie

Un syndicat allemand de l’éducation a mis en garde contre les fausses nouvelles (« infox ») et la fragmentation sociétale et a appelé à l’inclusion de l’éducation civique dans la formation professionnelle et continue.

La crise de la COVID-19 et ses conséquences, ainsi que les bouleversements sociaux en cours, exposent la société à des défis d’une ampleur sans précédent. Tel est le constat dressé dernièrement par un affilié allemand de l’Internationale de l’Education, le Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft (GEW), dans sa déclaration intitulée « Renforcer la démocratie – consolider la place de l’éducation civique dans la formation professionnelle et continue ! ».
 
Dans la déclaration de Schwerin, le syndicat souligne également dans quelle mesure « les fantasmes de complot et les infox prennent de l’ampleur, dans une société de plus en plus fragmentée ». 
 
La preuve des menaces pour la démocratie
 
La déclaration revient sur d’autres événements alarmants qui montrent que « notre coexistence démocratique s’est fragilisée », et notamment : 
  • L’élargissement du fossé entre les riches et les pauvres ;
  • L’augmentation du racisme, de la xénophobie, de l’antisémitisme, du sexisme et de l’hostilité à l’égard de la démocratie ;
  • Le manque de solidarité et le cloisonnement des États ; et
  • L’évolution du paysage médiatique et la perte du pouvoir critique des médias, compromettant la liberté de la presse.
 
L’importance de l’éducation civique
 
Selon le GEW, l’éducation spécialisée qui est dispensée dans le cadre de la formation professionnelle et la formation continue n’est pas en mesure, à elle seule, de répondre à ces défis. Des valeurs telles que la paix, la liberté, les droits humains, la participation, la codécision, la justice sociale et la diversité sont de plus en plus remises en question et doivent être relayées, aujourd’hui plus que jamais, à travers l’éducation civique. 
 
Cette dernière doit contrecarrer les tendances antidémocratiques et assurer un dialogue public à leur sujet. Elle doit faire partie intégrante de tous les processus éducatifs par lesquels les jeunes acquièrent les compétences nécessaires afin d’évaluer les conséquences et les interdépendances des décisions politiques, techniques et sociales, a déclaré le GEW. Les valeurs démocratiques et les droits humains fondamentaux doivent non seulement être ancrés, mais également pratiqués.
 
L’éducation à la citoyenneté mondiale
 
Le syndicat estime que les possibilités offertes par l’éducation, telles qu’elles apparaissent dans le concept d’éducation à la citoyenneté mondiale de l’UNESCO, ne sont que trop peu exploitées dans les établissements de formation professionnelle ou dans l’enseignement pour adultes et la formation continue. Le fait de transmettre les connaissances et les compétences nécessaires pour comprendre les enjeux mondiaux et contribuer activement à les façonner doit permettre aux apprenant·e·s de développer un sentiment d’appartenance à la communauté mondiale et ainsi de s’impliquer et de jouer un rôle actif au sein de la société, contribuant dès lors à un monde pacifique et équitable dans lequel les ressources écologiques sont préservées. « Il est temps d’ancrer l’éducation civique fermement dans le quotidien du système éducatif – et ce quels que soient les établissements d’enseignement », a déclaré le syndicat.
 
Les activités du GEW
 
L’éducation civique n’est pas un domaine d’action nouveau pour le GEW. Lors de son Congrès de 2017, il a adopté une résolution soulignant la nécessité d’inclure l’éducation civique comme sujet interdisciplinaire dans les programmes scolaires, tous types d’établissements confondus, dans l’ensemble des États fédéraux allemands (Länder).
 
Dans sa Déclaration de Schwerin, il reconnaît clairement que l’éducation civique fait partie de l’enseignement public, en tant que composante élémentaire à part entière de l’éducation et la formation tout au long de la vie, et qu’elle doit être intégrée à tous les domaines de l’enseignement et de la formation professionnels ainsi que de l’enseignement pour adultes et la formation continue. L’éducation civique doit consolider l’esprit critique et la capacité à dialoguer afin de mettre en œuvre l’ensemble des 17 objectifs de développement durable de l’ONU.
 
L’éducation civique dans la formation professionnelle initiale
 
Afin de remplir la mission éducative holistique des écoles professionnelles, le GEW souligne qu’il est plus que jamais nécessaire de :
  • Intégrer de façon systématique et équivalente l’éducation civique, avec une charge d’enseignement correspondante, dans les programmes d’études établis pour les domaines d’apprentissage concernés et dans les différentes situations d’apprentissage.
  • Considérer que les écoles professionnelles sont des établissements de qualité au sein du système d’enseignement et de formation professionnels
  • Élargir la formation des enseignant·e·s des établissements universitaires professionnels pour inclure l’éducation civique et ainsi réduire de façon considérable la proportion élevée d’enseignant·e·s qui ne connaissent que peu, voire pas du tout, le sujet.
  • Mettre en place des mesures destinées à attirer le personnel en début de carrière dans le secteur de l’éducation civique, de la même manière que dans les domaines techniques et scientifiques, et appeler les écoles professionnelles à recruter des enseignant·e·s doté·e·s des qualifications appropriées afin d’enseigner l’éducation civique ; 
  • Élargir d’urgence l’offre en matière de formation continue et avancée au profit des enseignant·e·s chargé·e·s des cours d’éducation civique ; et
  • Établir des programmes de financement de la recherche en faveur de l’éducation civique et de la socialisation politique dans le secteur de la formation professionnelle.
 
L’éducation civique dans l’enseignement pour adultes et la formation continue
 
Pour le GEW, l’enseignement et la formation professionnels doivent également « quitter l’espace confiné du renforcement fonctionnel et, dans une nouvelle forme d’intégration de l’enseignement et de la formation professionnels et civiques, permettre aux gens de comprendre les tenants et aboutissants et les encourager à façonner le monde du travail et la société d’une manière humaine et juste ». 
 
Pour faire face aux défis de l’avenir, le syndicat de l’éducation identifie les besoins suivants :
  • Un personnel qualifié, la formation continue et la coopération ;
  • Des relations de travail couvertes par les conventions collectives ;
  • Une progression de carrière fiable ;
  • Du mobilier et un équipement technique d’actualité ; et
  • Le soutien au développement de réseaux, en particulier dans les domaines politique, professionnel et éducatif.
 
Le rôle des syndicats
 
La déclaration de Schwerin conclut en reconnaissant que « les syndicats sont des partenaires importants au sein de cette alliance dès lors qu’ils peuvent transmettre la connaissance des contextes et appuyer les structures nécessaires au développement de l’éducation civique ».
 
La Déclaration de Schwerin du GEW peut être consultée (en anglais) ici.