• Accueil
  • News
  • Allemagne : appel à la normalisation des directives d’hygiène dans les écoles

Allemagne : appel à la normalisation des directives d’hygiène dans les écoles

En Allemagne, deux syndicats de l’éducation et un conseil des parents ont demandé une amélioration de l’approche standardisée de la gestion de la COVID-19. Cet appel fait suite à l’extension des directives en matière d’hygiène par les ministres de l’éducation du pays.

En Allemagne, le Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft (GEW) et le Verband Bildung und Erziehung (VBE), en collaboration avec le Conseil fédéral des parents (Bundeselternrat/BER), ont souligné la nécessité d’appliquer des normes d’hygiène concrètes dans les établissements d’enseignement.
 
Dans une déclaration commune du 4 septembre, le GEW, le VBE et le BER ont critiqué les directives élargies en matière d’hygiène de la Conférence des ministres de l’éducation (Kultusministerkonferenz/KMK). 
 
« La marge de manœuvre que laisse le concept actuel de la KMK n’est pas adaptée à la normalisation des différentes approches des différents Länder allemands », selon la déclaration signée par Marlis Tepe, Présidente du GEW et membre du Bureau Exécutif de l’Internationale de l’Éducation, Udo Beckmann, Président du VBE, et Stephan Wassmuth, Président du BER.
 
La déclaration indique également que les lignes directrices de la KMK ne contiennent rien de nouveau en plus des mesures déjà mises en œuvre dans les Länder. 
 
« Nous avons besoin de normes spécifiques qui peuvent être combinées avec le développement de l’épidémie [de COVID-19] pour former un concept étape par étape », ont déclaré les trois organisations. « C’est la seule façon de créer de la transparence et de parvenir à une acceptation des mesures. » 
 
Dans une correspondance précédente avec la Présidente de la KMK, Stefanie Hubig, le GEW, le VBE et le BER ont proposé une normalisation des mesures. Cette correspondance a été publiée avant la réunion des dirigeant·e·s des Länder avec la chancelière fédérale Angela Merkel, au cours de laquelle celle-ci a demandé une telle normalisation.
 
Dans cette même lettre à Hubig, les trois organisations ont soulevé des questions sur l’évaluation des procédures de ventilation, les filtres à air, le port du masque, la formation avancée et les groupes à risque. Le GEW, le VBE et le BER souhaitent des réponses cohérentes à ces questions qui tiennent compte des connaissances scientifiques.
 
Les organisations ont également souligné que, le 2 septembre, l’Institut Ifo — l’un des plus grands groupes de réflexion allemands analysant la politique économique — a publié une enquête montrant que la population allemande souhaiterait davantage d’uniformité et de comparabilité dans le système éducatif. Elles ont déclaré que cela démontrait une volonté de procéder de manière coordonnée tout en faisant face à la crise de la COVID-19.