• Accueil
  • News
  • Asie-Pacifique: Un Code d’éthique professionnelle indispensable

Asie-Pacifique: Un Code d’éthique professionnelle indispensable

Les codes d’éthique professionnelle sont des instruments élaborés dans l’intérêt des étudiant(e)s, des enseignant(e)s, d’autres acteurs de l’éducation et de la profession enseignante tout entière, afin de réaliser l’éducation de qualité pour tous. Tels ont été les propos tenus à l’attention des délégué(e)s présent(e)s lors de deux récents ateliers de l’IE dans la région Asie-Pacifique, sur le thème de la promotion des Codes d’éthique professionnelle pour la profession enseignante.

Les ateliers, organisés à Colombo (Sri Lanka) du 24 au 26 janvier, et à Langkawi (Malaisie) du 29 janvier au 1er février, visaient l’élaboration et la mise en œuvre de codes d’éthique professionnelle nationaux. Ces codes suivront les normes établies dans la Déclaration de l’IE sur l’éthique professionnelle, adoptée à l’occasion du 3e Congrès mondial de l’IE tenu à Jomtien, en Thaïlande.

Un atelier au Sri Lanka

Cet atelier de trois jours a accueilli des représentants des six organisations sri lankaises membres de l’IE: All Ceylon Union of Teachers (ACUT), All Ceylon Union of Teachers-Government (ACUT-G), All Ceylon Union of English Teachers (ACUET), Ceylon Tamil Teachers Union (CTTU), Sri Lanka Independent Teachers Union (SLITU) et Union of Sri Lanka Teachers Solidarity (USLTS).

Un Code d’éthique professionnelle commun à l’échelle du pays

Le but de l’atelier était de permettre aux dirigeant(e)s syndicaux/ales et aux membres de mieux comprendre les Codes d’éthique professionnelle adoptés par les syndicats et le Gouvernement. Ils ont ainsi également pu se familiariser avec la Déclaration de l’IE sur l’éthique professionnelle et aborder des questions liées au professionnalisme et à l’éthique. Les participant(e)s ont étudié les Codes d’éthique professionnelle existants pour les enseignant(e)s sri lankais. Ils ont aussi débattu de la nécessité et de la possibilité d’un Code d’éthique professionnelle commun pour le corps enseignant, ainsi que de la manière d’élaborer ledit plan. L’atelier a brièvement exposé comment préparer un plan d’action destiné à mettre en œuvre efficacement un « Code d’éthique professionnelle commun pour le corps enseignant ».

Les participant(e)s ont conclu à la nécessité d’un Code d’éthique professionnelle pour les éducateurs/trices sri lankais(es). Ce code les guidera dans l’application des règles d’éthique et les aidera à préserver la dignité et la condition du personnel enseignant.

Les syndicalistes ont préparé un premier projet de Code d’éthique professionnelle commun à l’échelle du pays. Ils ont également convenu d’un plan d’action visant son adoption et son application par les six syndicats ainsi que le gouvernement d’ici octobre 2012.

« La Déclaration de l’IE sur l’éthique professionnelle représente les valeurs essentielles de la profession enseignante »,  a déclaré Shashi Balasingh, Coordinatrice régionale de l’IE, à l’attention des délégués. « Elle n’entend pas imposer une série de règles fondamentales mais proposer aux organisations membres de l’IE une base afin de développer leurs propres orientations en matière de codes d’éthique professionnelle.

Le succès de ce séminaire montre que les syndicats d’enseignants sri lankais sont en mesure d’unir leurs forces pour voir leur diversité nationale et culturelle respectée et consacrée au travers d’un Code d’éthique professionnelle commun. »

Un atelier en Malaisie

Des affiliés issus de quatre pays distincts ont assisté à l’atelier organisé en Malaisie: CITTA et NEAD, Cambodge; PGRI, Indonésie; NUTP et STU, Malaisie; PSTAT et NTTU, Thaïlande.

Les participant(e)s à cet atelier ont échangé des idées pour définir comment adopter et mettre en œuvre le Code d’éthique professionnelle le plus efficacement possible dans leurs pays respectifs. Ils ont par ailleurs formulé des plans d’action nationaux qui seront examinés et appliqués par leur Conseil/Comité exécutif.

Tenir compte des sensibilités culturelles et religieuses locales

L’orateur Derek Fernandez a évoqué la nécessité d’un Code d’éthique professionnelle pour la profession enseignante, similaire au code médical de déontologie ou au code juridique. Les participants ont fait le point sur le Code d’éthique professionnelle appliqué dans leur pays respectif et ont examiné la Déclaration de l’IE sur l’éthique professionnelle. L’IE attend de chaque pays qu’il adopte son propre Code d’éthique professionnelle, en tenant compte des sensibilités culturelles et religieuses locales.

Jerome Fernandez, Coordinateur régional de l’IE, a déclaré: « La Déclaration de l’IE sur l’éthique professionnelle est principalement destinée à servir de fil conducteur pour l’élaboration des propres orientations des organisations membres de l’IE. »

Reprenant les propos de Balasingh, Fernandez a précisé que l’événement avait atteint son objectif visant à « augmenter la prise de conscience quant aux normes et à l’éthique de la profession enseignante », et qu’un Code d’éthique professionnelle contribuera à « accroître le bien-être au travail dans le domaine de l’éducation en rehaussant la condition et l’amour-propre des enseignantes et des enseignants ».

Partagez cette page