Ei-iE

Colombie : Stop aux meurtres de syndicalistes enseignants!

Publié 16 février 2011 Mis à jour 16 février 2011

L’enseignant et syndicaliste colombien, Carlos Alberto Ayala, a été tué par balles le 5 février. Le tireur l’attendait lors de son retour chez lui à Puerto Asís.

Ayala était directeur du Caucasia Rural Education Institute et membre de la Putumayo Teachers' Association, l'ASEP. Il est le troisième syndicaliste enseignant à avoir été tué depuis le début de l’année 2011. La série choquante d’assassinats se poursuit. Vingt-huit syndicalistes enseignants ont déjà été tués en Colombie l’année dernière.

La Secrétaire générale adjointe de l’IE, Jan Eastman, a déclaré: « Les meurtres de syndicalistes enseignants en Colombie sont totalement inacceptables. Le gouvernement continue à minimiser le problème dans l’arène diplomatique, mais avec presque 1.000 enseignants tués au cours des vingt dernières années, les syndicalistes enseignants paient un tribut trop lourd pour leur engagement à faire de la liberté d’expression et d’association une réalité en Colombie. »

L’IE condamne fermement le meurtre de Carlos Alberto Ayala et demande au gouvernement colombien de rompre avec l’impunité en faisant répondre les assassins de leurs crimes. L’IE réclame aussi au Président Santos la mise en place de mesures fermes pour protéger les enseignants et les syndicalistes, et pour permettre que les écoles restent des sanctuaires sans danger et des zones de paix.

Une mission de haut-niveau de l’Organisation internationale du Travail se rendra en Colombie cette semaine pour examiner la situation des droits humains et le respect par le pays des conventions qu'il a ratifiées.