Ei-iE

Le Zambia National Union of Teachers organise sa première Conférence des femmes

Publié 21 avril 2011 Mis à jour 3 mai 2011

Trois mois après la première Conférence mondiale des femmes de l'IE, « Objectif égalité », le ZNUT a organisé sa Conférence des femmes et a, pour la toute première fois, élu son Comité des femmes.

Cet organe présidera aux activités des femmes, encouragera et contrôlera la participation et l'engagement de ces dernières dans les affaires syndicales à tous les niveaux.

Quatre-vingt membres du ZNUT ont participé à cette Conférence, tenue du 10 au 12 avril, au cours de laquelle ils ont élu les huit membres du Comité national des femmes.La Directrice du ZNUT en charge des questions liées au genre, Leah Samakayi Kasaji, s'est adressée aux délégués: « Je suis impressionnée par les objectifs atteints en termes d'accès des femmes aux postes de décision . Nous avons créé des Comités de femmes au niveau provincial, instauré une Politique sur le genre et à présent nous organisons la toute première Conférence nationale quadriennale des femmes, qui élira des femmes à des postes décisionnels. » Elle a également remercié les partenaires et les organisations qui ont apporté leur soutien, notamment le Norwegian Education Union(UEN), l'Internationale de l'Education, ainsi que le Zambia Congress of Trade Unions.

Le Secrétaire général du ZNUT, Newman Bubala, a ajouté qu'à l'heure actuelle, le concept d'équilibre entre les genres a gagné en pertinence, au sein du syndicat comme de la société et ce, en raison de la prise de conscience de ce que les normes culturelles et rôles traditionnels attribués à chaque genre marginalisent généralement les femmes. « Le Comité exécutif du ZNUT est déterminé à élever les femmes aux postes de décision au sein du syndicat, afin qu'elles soient prêtes à diriger et ce, non seulement au sein du mouvement syndical, mais également aux niveaux social, économique et politique. »

La ministre zambienne de l'Education, l'Honorable Dora Siliya (Députée), s'est également exprimée lors de cette Conférence. Elle a déclaré que les femmes jouaient un rôle crucial au sein des organisations, grâce à leur honnêteté, leur travail acharné et leur engagement en tant que citoyennes. En outre, elle a expliqué qu'« ensemble, les femmes et les hommes constituaient la réalité économique, sociale et politique de toute société », et a souligné « la nécessité pour les femmes et les hommes du Zambia National Union of Teachers de travailler ensemble ».

La position des femmes à la direction des syndicats d'enseignants était le thème central de la Conférence de l'IE « Objectif égalité», organisée en janvier 2011 à Bangkok et qui a réuni plus de 350 syndicalistes enseignants du monde entier. Suite à cette Conférence, l'Internationale de l'Education met actuellement en place un Plan d'action mondiale pour l'égalité des genres, qui rassemblera les voix de 30 millions d'enseignants des quatre coins du monde en une stratégie complète visant à réaliser l'égalité des genres au sein des syndicats, de l'éducation, comme de la société au sens large.

La Secrétaire générale adjointe de l'IE, Jan Eastman, a salué les efforts du ZNUT dans la poursuite des débats au niveau national: « Je tiens à féliciter le ZNUT pour la transparence et la force de son engagement à aborder l'égalité des genres au sein des syndicats et de la communauté tout entière. Mettre en place un Comité des femmes au sein d'un syndicat est d'une aide précieuse. La prochaine étape consistera à intégrer l'égalité des genres à chaque aspect de la vie du syndicat au quotidien. Les liens internationaux que nous avons noués au cours de la Conférence Objectif égalité pourront apporter aide et soutien. »

Sur le site Internet www.ei-ie.org/women2011 vous trouverez les présentations, les discours, les rapports ainsi que les photos de la Conférence de l'IE « Objectif égalité».