Ei-iE

Les syndicats de l’éducation pour une meilleure reconnaissance des responsables d’établissement scolaire

Publié 25 mai 2012 Mis à jour 4 juin 2012

Des enseignant(e)s syndicalistes et responsables d’établissements scolaires du monde entier ont appelé à une plus grande reconnaissance de la direction des écoles et de son rôle dans la promotion de l’éducation de qualité.

Cet appel a été lancé à l’occasion d’une conférence sur la direction des établissements scolaires organisée par l’IE et sa Région européenne, le Comité syndical européen de l’éducation (CSEE), du 23 au 25 mai, à Dublin, en Irlande. Cet événement important, accueilli par les syndicats d’enseignants irlandais, a réuni plus de 70 participant(e)s provenant de 28 pays. La conférence s’est ouverte sur une allocution du ministre irlandais de l’Education, Ruairi Quinn, qui a souligné l’importance de l’éducation et sa contribution au développement, ainsi que le rôle crucial des responsables d’établissements scolaires dans l’instauration de conditions favorables à un enseignement et un apprentissage efficaces.

La conférence a débuté le 23 mai par une réunion européenne, au cours de laquelle les participant(e)s ont examiné le projet de politique du CSEE sur la direction des établissements scolaires. « Une fois adopté, cet important projet orientera le plaidoyer et les autres actions syndicales du CSEE et de ses membres aux niveaux européen, national et local », a déclaré Martin Rømer, Directeur du CSEE.

La conférence s’est penchée sur plusieurs problèmes pertinents, tels que la crise financière, son impact sur le secteur de l’éducation et les réponses des syndicats; la préparation à la fonction de dirigeant(e) d’établissement scolaire, ainsi que le recrutement et le développement dans ce domaine; les stratégies pour le renforcement des responsabilités pédagogiques dans les écoles; l’amélioration de la parité entre hommes et femmes dans les postes de direction; et la syndicalisation dans ce secteur.

Diana Toledo, analyste politique à la Division du conseil et de la mise en œuvre des politiques éducatives de l’Organisation de coopération et de développement économiques, a exposé les politiques et les initiatives de l’organisation en matière de direction des établissements scolaires, tandis que David Frost, de l’Université de Cambridge, a présenté des stratégies pour renforcer les compétences nécessaires aux enseignant(e)s pour exercer cette fonction.

Dennis Sinyolo, Coordinateur senior de l’IE à l’Unité Education et Emploi, a présenté les résultats de l’enquête menée récemment par le CSEE sur la direction des établissements scolaires. Cette enquête révèle une diminution générale du nombre d’enseignant(e)s se portant candidat(e)s à un poste de direction dans les écoles, un phénomène dû en partie à la surcharge de travail, aux exigences en termes de responsabilités et aux salaires étant rarement à la hauteur des exigences liées à cette fonction. L’enquête montre également que bon nombre de responsables d’établissements scolaires consacrent une partie importante de leur temps aux tâches administratives, plutôt qu’aux tâches pédagogiques. Bien que l’étude signale une augmentation générale du nombre de femmes candidates à un poste de direction, elle constate toutefois la nécessité de renforcer l’égalité des genres et la présence des femmes à cet échelon hiérarchique, en particulier dans l’enseignement secondaire et post-secondaire.

Les participant(e)s ont souligné la nécessité d’instaurer une direction démocratique et collaborative dans les écoles, d’organiser la mobilisation syndicale, le recrutement et la syndicalisation, et de maintenir un équilibre entre les tâches administratives et pédagogiques. Ils/elles ont également mis l’accent sur le rôle crucial du personnel de soutien à l’éducation dans le bon fonctionnement des écoles et des institutions éducatives. Par ailleurs, les participant(e)s ont convenu que l’IE et ses organisations membres doivent continuer à plaider en faveur d’une meilleure reconnaissance du rôle crucial que jouent les responsables d’établissements scolaires, sur la base d’une politique plus globale dans ce domaine.

La conférence s’est clôturée sur une allocution du Secrétaire général adjoint de l’IE, Charlie Lennon, qui a assuré aux participant(e)s que l’IE et ses organisations membres continueront à examiner les questions liées à la direction des établissements scolaires, à faire pression pour la professionnalisation de ce secteur et l’amélioration des conditions d’emploi des directeurs/trices, des enseignant(e)s et de l’ensemble des employé(e)s de l’éducation, afin d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage.