Ei-iE

L'Internationale de l'Education lance un portail Web dédié à la migration des enseignant(e)s dans le monde entier

Publié 30 avril 2014 Mis à jour 21 mai 2014

Partir enseigner à l'étranger peut s'avérer un parcours complexe, voire incertain, parsemé d'adaptations culturelles, de problèmes de visa voire, pour ceux/celles qui quittent leur pays en quête d'une vie meilleure, pouvant entraîner certaines violations de leurs droits.

C'est pourquoi l'Internationale de l'Education vient de lancer un site Web dédié à la migration des enseignant(e)s dans le monde entier, afin d'aider les enseignant(e)s migrant(e)s et d'améliorer la qualité de l'éducation.

Ce lancement s'accompagne de la publication d'une vaste étude menée par l'IE, « Pour la migration et la mobilité des enseignant(e)s », qui a analysé les réponses de 1 358 enseignant(e)s provenant de 53 pays différents et qui se sont expatrié(e)s dans quelque 127 pays d'accueil. Cette étude – la plus large et la plus complète réalisée à ce jour sur les enseignant(e)s migrant(e)s – offre des informations utiles sur l'implication des diverses parties prenantes.

Sous la plume de Marie-Louise Caravatti, Shannon McLeod Lederer, Allison Lupico et Nancy Van Meter, cette étude– à l'instar du site Web – est le fruit des efforts continus déployés par l'IE et ses organisations membres en vue de protéger les travailleurs/euses migrant(e)s, et notamment les enseignant(e)s comme les autres employé(e)s du secteur de l'éducation, ainsi que leur famille.

« En tant que syndicat mondial voué à défendre non seulement les enseignant(e)s et leur dignité, mais aussi une éducation de qualité pour tous les élèves du monde entier, l'IE reconnaît depuis longtemps l'importance capitale que revêt la migration et la mobilité des enseignant(e)s », a déclaré le Secrétaire général de l'IE Fred van Leeuwen. « Nous nous rendons bien compte que la migration et la mobilité internationales constituent un phénomène mondial, qui représente un défi de taille pour de nombreux pays et qui figure désormais au premier rang de priorité de l'agenda politique dans de nombreuses régions du monde. »

Sur ce portail Web, Droits des enseignant(e)s migrant(e)s, les enseignant(e)s qui partent enseigner à l'étranger pourront trouver des informations qui leur seront utiles. Ce site propose entre autres une liste de vérification pratique ainsi qu’un énoncé des droits fondamentaux des travailleurs/euses de l'éducation, et offre en outre la possibilité de rencontrer d'autres enseignant(e)s et d'échanger ses anecdotes. Pour les syndicats, le portail proposera des ressources, des stratégies ainsi que des exemples de bonnes pratiques.

Rédigé à la demande de l'IE, ce rapport tente également de faire entendre la voix des enseignant(e)s afin de mieux comprendre les motivations qui sous-tendent leur migration, les bénéfices qu'ils ont tirés de leur expérience et enfin les obstacles qu'ils ont rencontrés. L'étude analyse la littérature existante sur la migration des enseignant(e)s, les données publiées, mais aussi les informations collectées lors des visites de recherche organisées dans un large éventail de pays d'origine et de pays d'accueil.