Ei-iE

Des parcours professionnels fragmentés dans l’enseignement supérieur : engrenage à la baisse pour l’éducation de qualité en Allemagne et en Suède – Les syndicats GEW et SULF dénoncent

Publié 6 mai 2014 Mis à jour 9 mai 2014

Les organisations membres du CSEE/de l’IE « GEW » (Syndicat allemand de l’éducation et de la recherche) et « SULF » (Association suédoise des professeurs d’université) ont unis leurs voix en faveur de l’éducation de qualité et des conditions de travail saines dans l’enseignement supérieur à l’occasion du Congrès de suivi sur le Manifeste de Templin organisé à l’initiative de la GEW le 2 avril 2014 à Berlin.

Le Congrès de suivi était en droite ligne avec la campagne de la GEW en faveur de conditions de travail saines et de perspectives de carrière fiables dans l’enseignement supérieur et la recherche (Manifeste de Templin) ainsi qu’avec la campagne de l’IE/CSEE « Uni(e)s pour l’éducation de qualité ».

Le Congrès s’est réjoui de la participation Git Claesson Pipping,  Secrétaire générale de SULF. Son discours  a suscité un engagement collectif visant à dénoncer la situation dans laquelle se trouvent les deux pays. En effet, la succession de contrats à durée déterminée dans l’enseignement supérieur porte grandement préjudice aux conditions de travail des chercheurs. Il n’est donc pas surprenant de constater que la plupart des chercheurs et employés de l’enseignement supérieur, en particulier les femmes, quittent le monde universitaire en raison de parcours professionnels fragmentés et d’un manque de perspectives d’avenir certaines.

A cette même occasion, Andreas Keller, Vice-Président de la GEW et Vice-Président du CSEE, a annoncé que la GEW et SULF collaboreraient étroitement à l’avenir en vue de résoudre ce problème et d’exiger de réels changements. Les initiatives de la GEW en faveur de conditions de travail saines et de perspectives de carrière fiables dans l’enseignement supérieur et la recherche (thème central  du Manifeste de Templin) sont motivées par l’intime conviction que le manque de possibilités s’offrant à bon nombre de chercheurs porte atteinte à la qualité de la recherche et de l’enseignement. Article complet sur le site web de la GEW(disponible en allemand uniquement) Article sur le sujet sur le blog de l’IE