Ei-iE

Irak: les enseignant(e)s du Kurdistan renouvellent leur souhait de travailler avec le Ministère de l'Education

Publié 29 mai 2015 Mis à jour 5 juin 2015

Le Kurdistan Teachers’ Union a réaffirmé son intention de de travailler avec le Ministère irakien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique afin d'améliorer la qualité de l'éducation, le statut des enseignant(e)s, mais aussi les conditions de travail et de vie.

Lors d'une récente réunion, le Ministre Dr. Hussain Al-Shahristani a rassuré le Kurdistan Teachers’ Union(KTU) quant à son plan, antérieur à son entrée en fonction, de mettre en œuvre des programmes destinés à améliorer le niveau de qualité des certificats de troisième cycle comme les masters et les doctorats.

Le Bureau exécutif du KTU, un affilié de l'IE, était présent à la réunion du 5 mars.

Eléments clés

Les points abordés avec le ministre concernaient notamment:

·         Le retard de paiement des salaires des enseignant(e)s,

·         Une conférence sur l'éducation et l'opinion des syndicats concernant cette conférence,

·         la réunion avec la présidence du Parlement, le Gouvernement, les Ministères de l'Education et des Finances pour assurer le suivi du retard de paiement des salaires,

·         des efforts pour rendre visite au Ministère des municipalités pour une négociation sur les droits et problèmes syndicaux des enseignant(e)s, et

·         les derniers efforts en vue de résoudre le problème des titres scientifiques des détenteurs/trices de certificats de l'enseignement supérieur (master et doctorat).

Perspective du ministre

Le ministre a également souligné qu'il est prêt à veiller à la conformité du système d’éducation national par rapport aux normes internationales et à augmenter le niveau scientifique des grandes écoles, leur place dans le classement international des grandes écoles et la qualité des normes pour les étudiant(e)s à toutes les étapes des grandes écoles.

Il a également souligné qu'il est important de relier les études du troisième cycle avec le marketing des grandes écoles et que les études répondent aux exigences du marché de l'emploi. Le ministre a également déclaré qu'il convient de consolider les opportunités d'emploi pour les nouveaux étudiant(e)s diplômé(e)s en master des instituts et des grandes écoles. Des mécanismes adéquats pour créer et auditer des centres de ressources d'emploi doivent être établis dans toutes les grandes écoles, a-t-il déclaré.

Le bureau exécutif du KTU considère comme crucial le plan du ministère visant à renforcer les compétences en anglais des professeurs d'université. Un projet visant à atteindre cet objectif a déjà été entrepris avec le British Council.