Ei-iE

Résolution sur l'enseignement et la formation professionnels

Publié 25 juillet 2007 Mis à jour 31 mars 2017

Les six points fondamentaux pour renforcer l'enseignement professionnel:

1. Enseignement professionnel : un système efficace et de qualité.

1. Dans le cadre d'un système d'éducation d'une nation, la place de l'enseignement professionnel doit être clairement définie et son importance stratégique réaffirmée et la place de l'enseignement professionnel doivent être clairement définis. 2. D'un côté, il faut garantir le libre choix à l'orientation des jeunes de l'enseignement général pour l'insertion dans la vie professionnelle avec l'acquisition de compétences professionnelles. D'un autre côté, il faut assurer la poursuite de l'éducation universelle. Ainsi, le rôle de l'enseignement professionnel ne se limite pas à garantir à la nation la formation de travailleurs qualifiés : il doit également doter ces travailleurs d'une autonomie professionnelle minimale et assurer que ces derniers puissent assumer de manière pleine et entière leur rôle de citoyen. 3. En outre il doit permettre une poursuite d'études vers l'enseignement supérieur

2. La reconnaissance des enseignants

1. Le reconnaissance sociale des enseignants de l'enseignement professionnel d'une nation doit correspondre à la mission complexe qui leur est confiée. Les enseignants apportent une contribution essentielle à la force d'un système économique et au niveau d'éducation universelle d'une société. Cette grande responsabilité des enseignants a pour condition une très bonne qualification professionnelle des enseignants et elle doit être reconnue par des rémunérations et des conditions de travail convenables. 2. Le métier d'enseignant se doit d'être assez attractif pour attirer les jeunes qui se destinent à cette profession dans les années à venir. La formation initiale des enseignants de l'éducation générale et professionnelle doivent être de même qualité et répondre aux exigences professionnelles actualisées.

3. Le libre choix de sa formation

1. Un enseignement professionnel moderne se doit de prendre en compte le droit des jeunes de choisir librement leur formation professionnelle. En conséquence, il doit proposer assez de places dans le système de formation du pays, dans le monde du travail et assez d'enseignants dans le système scolaire. 2. La responsabilité publique pour les offres de formation peut être portée en commun avec le système économique, mais elle ne peut pas être déléguée complètement aux entreprises. Le droit à une formation de qualité et transférable doit être assuré et garanti par l'Etat.

4. La reconnaissance des qualifications et des diplômes.

1. Dans un monde du travail de plus en plus mondialisé, il est fondamental que les qualifications et diplômes professionnels soient reconnus sans restriction sur le marché du travail d'une région économique comme l'UE, par exemple. 2. Il faut également que les qualifications et les diplômes puissent ouvrir l'accès aux études supérieures et universitaires, qu'elles soient reconnues sur le plan national et international.

5. L'enseignement professionnel : un système d'éducation à part entière.

1. L'enseignement professionnel est un élément important pour le développement personnel d'un individu. Il doit donc comprendre l'acquisition de compétences professionnelles ayant un caractère suffisamment générique pour assurer un minimum d'autonomie dans un monde du travail en constant changement, de même que l'acquisition et le perfectionnement d'une solide culture générale. Ainsi, elle diffère fondamentalement du «training-on-the-job», qui ne vise que les compétences instrumentales immédiatement utiles au poste de travail 2. Un des buts de l'enseignement professionnel, c'est l'employabilité d'un individu, l'autre, c'est la participation à la vie sociale. 3. Pour réussir aujourd'hui, les étudiants doivent maîtriser des matières de base ainsi que des compétences du XXIe siècle, comme l'Internet et les technologies connexes (ordinateurs, assistants électroniques, téléphones mobiles, etc.). Au sens académique plus large, ils doivent devenir des penseurs critiques, des solutionneurs de problèmes, des communicateurs, des innovateurs et des collaborateurs efficaces. L'enseignement professionnel et technique forme les étudiants et assure une main-d'oeuvre qualifiée prête à entrer sur le marché de l'économie mondiale. Les programmes orientés vers un métier renforcent la pertinence du contenu et aide les étudiants à comprendre des concepts académiques abstraits et la manière de les appliquer à des problèmes concrets. L'enseignement technique professionnel offre également aux étudiants des passerelles vers l'enseignement supérieur, le monde de l'entreprise et celui de l'industrie

6. Poursuite d'études et passerelles.

1. L'enseignement professionnel doit offrir la possibilité d'obtenir des diplômes qualifiants de différents niveaux. Il doit offrir des passerelles et rendre possible des poursuites d'études au sein du système en place et l'acquisition de diplômes d'enseignement supérieur. Les structures de l'enseignement supérieur et de l'université doivent être suffisamment réactives afin de permettre la réussite des jeunes issus de l'enseignement professionnel.