Ei-iE

Philippines : les syndicats appellent à la mobilisation de ressources supplémentaires pour l’apprentissage à distance

Publié 2021-01-05 Mis à jour 2021-01-11

Comme de nombreux autres pays durant la pandémie, les Philippines ont adopté des modalités d’apprentissage à distance afin d’assurer la continuité de l’éducation. Toutefois, le programme d’apprentissage à distance s’est heurté à un niveau de financement insuffisant ainsi qu’à des problèmes de connectivité à Internet et d’accès aux ressources pédagogiques. L’Alliance of Concerned Teachers (ACT), qui compte parmi les membres de l’Internationale de l’Éducation aux Philippines, a depuis demandé au gouvernement d’augmenter les ressources en vue de faciliter l’apprentissage à distance.

L’ACT s’est félicitée de la récente augmentation de la prime pédagogique des enseignant·e·s, passée de 3.500 à 5.000 pesos (soit environ 85 euros), intégrée dans le budget de l’éducation pour 2021. Cependant, le secrétaire général de l’ACT et membre du Bureau exécutif de l’Internationale de l’Éducation, Raymond Basilio, a souligné que « la prime annuelle de 5.000 pesos ne suffit absolument pas pour couvrir les dépenses des enseignants et enseignantes relatives aux chargements sur Internet et téléphones portables, aux imprimantes et aux cartouches d’encre, ainsi que l’augmentation des factures d’électricité ».

Sur la base du budget national approuvé pour 2021, la prime annuelle de 5.000 pesos devrait couvrir les fournitures pédagogiques, les frais de communication et d’Internet, ainsi qu’une allocation médicale au profit des enseignant·e·s des établissements publics, pour toute l’année.

Compte tenu de la prime de 3.500 pesos déjà accordée les années précédentes et de l’allocation médicale de 500 pesos, Basilio a fait observer que cette augmentation équivalait ainsi à une indemnité Internet de 1.000 pesos, soit 83 pesos par mois, un montant nettement inférieur aux dépenses réellement engagées et aux demandes des enseignant·e·s qui avaient évoqué une indemnité mensuelle de 1.500 pesos afin de couvrir leurs frais d’accès à Internet.

L’augmentation de la prime ne permet pas non plus de dédommager les enseignant·e·s pour les dépenses liées à la reproduction des modules d’apprentissage. En raison de l’insuffisance des fonds dédiés aux ressources pédagogiques, les enseignant·e·s ont été contraint·e·s de puiser dans leurs finances personnelles ou de faire appel à des dons afin de pouvoir acheter du papier, des imprimantes et d’autres fournitures en vue d’imprimer les modules. 

Basilio a appelé à la mobilisation de ressources supplémentaires. Il a déclaré : « Le montant ne suffit plus [pour] couvrir les dépenses et les besoins considérables des enseignants et enseignantes de nos écoles publiques, qui font les frais de la mauvaise préparation du dispositif d’enseignement à distance par le ministère de l’Éducation ».