Ei-iE

Credits: Gulabuddin Amiri/AP/Isopix
Credits: Gulabuddin Amiri/AP/Isopix

Afghanistan : l’Internationale de l’Éducation préoccupée par la violence et la menace pesant sur l’éducation de qualité inclusive

Publié 17 août 2021 Mis à jour 15 septembre 2021

À la suite de la recrudescence de la violence en Afghanistan, l’Internationale de l’Éducation exprime ses vives préoccupations en ce qui concerne la sécurité des éducateur·trice·s et l’accès égal de tou·te·s, et en particulier des filles, à l’éducation.

L’Internationale de l’Éducation exprime son soutien sans réserve à son organisation membre National Teachers Elected Council of Afghanistan (NTEC) et à Afghanistan Teacher Support Association (ATSA) et réitère que les écoles constituent le cœur de l’apprentissage ainsi qu’une source d’inspiration et de croissance et ne doivent en aucun cas être prises pour cible par le terrorisme et la violence.

L’Internationale de l’Éducation appelle à la mise en œuvre de la Déclaration de L’Internationale de l’Éducation : « Les établissements scolaires doivent être des havres de paix » exprimant les revendications émises par les enseignant·e·s et leurs syndicats à travers le monde en vue de garantir la protection de l’éducation lors des conflits, ainsi que le respect des établissements scolaires en tant que havres de paix où enfants, jeunes et adultes peuvent bâtir des communautés saines.

L’Internationale de l’Éducation réaffirme également le droit des filles à être scolarisées et à tirer pleinement profit des opportunités offertes par l’éducation.

Les gouvernements du monde entier ont la responsabilité de faire tout en leur pouvoir pour protéger le droit des filles à la scolarisation et à s’épanouir sans préjugé, harcèlement et violence. La protection de droit des filles à la scolarisation est une étape fondamentale vers la réalisation de l’éducation de qualité pour tou·te·s.