Ei-iE

Nouvelle campagne : les syndicats d’Amérique latine unis contre le harcèlement et la violence au travail

Publié 24 novembre 2021 Mis à jour 26 novembre 2021

L’Internationale de l’Éducation pour l’Amérique Latine (IEAL) et le Réseau (RED) des travailleuses de l’Éducation présentent la campagne en faveur de la ratification de la Convention 190 (C190) et de la Recommandation 206 (R206) de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). La Convention 190 sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail a été adoptée le 21 juin 2019 par la Conférence internationale du travail.

L’initiative du Réseau des travailleuses de l’Éducation bénéficie du soutien du Comité régional de l’IEAL. Elle a pour objectif de fournir des outils et des ressources aux affiliés de l’EIAL, en vue de promouvoir la ratification de la C190 et de la R206 dans tous les pays de la région.

Bien que la Convention 190 ait été adoptée lors de la conférence du centenaire de l’OIT en 2019, l’Uruguay, l’Argentine et l’Équateur sont les seuls pays d’Amérique latine à l’avoir ratifiée à ce jour. Au vu de cette situation, il y a lieu de promouvoir la ratification de la convention dans d’autres pays de la région, afin de garantir des lieux de travail exempts de violence et de harcèlement.

#TrabajarSinViolenciaNiAcoso

Dans le cadre de la campagne, une brochure explicative a été élaborée, qui reprend les contenus les plus pertinents de la Convention 190. Celle-ci peut être téléchargée dans la rubrique « publications » du site Internet de l’IEAL (en espagnol).

La brochure explicative (en espagnol) intitulée « Trabajar Sin Violencia Ni Acoso » (Travailler sans violence ni harcèlement) souligne de manière abrégée l’importance de la ratification de la C190. Ce document est un outil d’information utile pour les organisations syndicales et leurs membres, et comprend des recommandations pour promouvoir la ratification de la C190 en Amérique latine.

#YSomosTodas

La campagne de l’EIAL pour la ratification de la convention C190 de l’OIT comprend la chanson « Y Somos Todas », créée par les artistes Maf É Tulà et Anyul Arévalo, avec la participation de l’ensemble de percussion féministe Toca el Tambó, et des chanteuses Guadalupe Urbina, Manu Saggioro, Nakury, Sharow Granera, Kumary Sawyers et Berenice.

Vous pouvez écouter « Y somos todas » à partir de ce lien , sur le compte Spotify de Maf É Tulà, ainsi que sur diverses autres plateformes.

Maf É Tulà a également réalisé une version en langue anglaise de sa chanson en collaboration avec Anyul Arévalo et Toca el Tambó, intitulée « Bridge the Gap ». Celle-ci est disponible à l’écoute à partir de ce lien.

Un clip vidéo de la chanson « Y Somos Todas » a également été lancé, où apparaissent toutes les artistes ayant participé à sa création. Le clip est disponible sur la chaîne YouTube de l’IEAL et ci-dessous.

La campagne de l’EIAL et du Réseau des travailleuses de l’éducation pour la ratification de la convention C190 de l’OIT est soutenue par le syndicat des enseignants suédois Lärarförbundet, le syndicat des enseignants norvégiens UEN, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) et la National Education Association (NEA) des États-Unis.