Résolution sur la formation des enseignants

Le premier congrès mondial de l'Internationale de l'Education réuni à Harare (Zimbabwe) du 19 au 23 juillet 1995: 1. Pense que, pour faire face à la tendance croissante vers la mobilité mondiale des enseignants, il doit y avoir un ensemble de principes directeurs dans la formation des enseignants qui devront être acceptés et appliqués à l'échelle internationale. Si l'on y adhérait, ces principes: a. Permettraient plus difficilement aux gouvernements et aux employeurs de supprimer ou réduire les salaires et de dégrader les conditions de travail des enseignants autochtones; b. Harmoniseraient les niveaux pédagogiques entre les pays; c. Souligneraient l'importance de baser la formation des enseignants sur le concept du développement professionnel tout au long de leur carrière; d. Fourniraient aux enseignants la possibilité de progresser dans leur carrière dans l'enseignement s'ils le désirent, plutôt que par la promotion aux postes de direction. 2. Pense que ces principes directeurs devraient prévoir: a. L'organisation de programmes d'éducation et de formation des enseignants en tant que partie intégrante de l'enseignement supérieur; b. Une parité entre les qualifications pédagogiques des enseignants et les autres disciplines et qualifications de l'enseignement supérieur; c. Une parité de considération et un contenu pertinent de la formation des enseignants dans tous les secteurs de l'éducation, du pré-primaire au post-secondaire; d. Un équilibre dans la formation des enseignants entre les études théoriques et pratiques, qui devraient toutes deux fournir les capacités et les connaissances qu'un enseignant est supposé posséder lors de l'embauche; e. La création de partenariats entre le secteur de l'enseignement supérieur et les écoles, allouant des ressources permettant aux enseignants ayant une expérience de terrain de jouer un rôle actif dans la sélection initiale et l'évaluation des futurs enseignants; f. Une période de stage avec les ressources et le soutien adéquats; g. Un engagement au développement personnel et professionnel continu des enseignants pendant leur carrière grâce à la formation continue, le développement du personnel, le soutien professionnel et la possibilité du congé sabbatique, et les ressources nécessaires doivent être disponibles à cet effet.

Partagez cette page