Une enseignante et syndicaliste britannique remporte le Global Teacher Prize

L’Internationale de l’Education félicite l’enseignante et syndicaliste britannique Andria Zafirakou qui a remporté le prix « Meilleur(e) enseignant(e) au monde » 2018.

Première lauréate britannique

Andria Zafirakou, affiliée à la National Association of Schoolmasters Union of Women Teachers (NASUWT) qui enseigne à l’Alperton Community School, une école secondaire du Brent, un quartier du nord de Londres, est la première Britannique à remporter le Global Teacher Prize. Elle a été sélectionnée parmi des enseignant(e)s issu(e)s de plus de 170 pays. Le concours a été lancé en 2015 par la Fondation Varkey, en vue de valoriser le métier d’enseignant(e).

Zafirakou enseigne dans un quartier multiethnique où l’on parle 130 langues. Les étudiant(e)s sont issu(e)s de quelques-uns des quartiers les plus défavorisés d’Angleterre et vivent dans des communautés où règnent la violence et la pauvreté.

Professeure d’arts et textiles, qu’elle considère comme des « sujets puissants » qui « aident les étudiants à faire tomber les barrières linguistiques », elle a imposé une refonte de tout le programme scolaire – non sans collaborer avec les autres enseignant(e)s, afin de lui donner davantage de sens pour les étudiant(e)s.

En apprenant les bases de la plupart des 35 langues parlées par les étudiant(e)s d’Alperton, Zafirakou a réussi à toucher des étudiant(e)s jusque-là marginalisé(e)s et à entrer en relation avec leurs parents, un pas capital.

Grâce aux efforts fournis par l’enseignante, Alperton compte parmi les 5% d’écoles qui délivrent le plus de diplômes, et a reçu le statut d’« école spécialisée » en arts visuels. Ce résultat est colossal, vu le faible niveau d’où partaient les étudiant(e)s et la rapidité de leurs progrès au cours des cinq à sept années passées à l’école, ce qu’ont reconnu les inspecteurs nationaux.

Le pouvoir des arts

« Le métier d’enseignant est unique en son genre », confie Zafirakou. « Existe-t-il un autre métier où l’on fasse autant preuve d’abnégation et où l’on mette tout en œuvre pour qu’une autre personne s’épanouisse? J’éprouve tant de satisfaction à me trouver en classe et à voir un étudiant avoir une idée et la transformer en un résultat formidable! »

Dans son discours de remerciement, elle a appelé à soutenir davantage le « pouvoir des arts » en milieu scolaire, en particulier dans les « communautés les plus défavorisées ». Elle est convaincue que les écoles peuvent jouer un rôle très positif, notamment grâce aux matières créatives.

Elle a poursuivi en soutenant que les écoles devaient constituer des « havres de paix », a évoqué la misère et la surpopulation auxquelles sont confronté(e)s nombre de ses étudiant(e)s, et a dénoncé le « dénuement » et les « conditions difficiles » dans lesquels « les enfants ne mangent pas correctement le midi, car ils n’ont tout simplement rien à manger ».

NASUWT: des enseignant(e)s de qualité au Royaume-Uni

« Au nom de la NASUWT, je tiens à féliciter Andria pour le Global Teacher Prize 2018 de la Fondation Varkey », a déclaré Chris Keates, Secrétaire générale de la NASUWT, en soulignant que « le Global Teacher Prize récompense des enseignants qui s’efforcent de marquer la différence dans la vie des enfants auxquels ils donnent cours ».

Je suis certaine que le personnel, les étudiant(e)s et toute la communauté de l’Alperton Community School seront extrêmement fiers de ce qu’elle a accompli, a-t-elle insisté, en faisant remarquer que le fait que Zafirakou remporte ce prix « nous rappelle également la qualité supérieure des enseignants dans tout le Royaume-Uni, et leur dévouement à leurs étudiants ».

Partagez cette page