Indonésie: Soutien rapide du syndicat de l’éducation au personnel enseignant, aux étudiant(e)s et aux écoles frappés par le séisme

Les syndicalistes de l’éducation ont entrepris diverses actions destinées à soutenir le personnel enseignant, les étudiant(e)s et leurs familles dans les zones de Lombok, en Indonésie, dévastées par des séismes de forte intensité.

Le 5 août 2018, un tremblement de terre dévastateur d’une magnitude de 7.0 a frappé l’île de Lombok, en Indonésie, et a coûté la vie à au moins 436 personnes. Ce séisme a été le plus fort de ceux qui ont secoué la région. Il a suivi le premier tremblement de terre d’une magnitude de 6,4 qui a frappé l’île le 29 juillet et fait 15 morts.

PGRI: 458 écoles touchées

Selon le Persatuan Guru Republik Indonesia (PGRI), 458écoles ont été endommagées par les secousses. Le syndicat d’enseignants est rapidement intervenu pour apporter aux enseignant(e)s et aux étudiant(e)s des fournitures telles que des tentes scolaires d’urgence, des uniformes, des colis scolaires et du matériel éducatif. Il a pris les mesures d’aide d’urgence suivantes:

·         Constitution d’une équipe d’intervention en cas de catastrophe par la section du PGRI de la province du Nusa Tenggara occidental (NTB), dans laquelle Lombok est situé;

·         Distribution d’une aide directe aux enseignant(e)s dont les maisons ont été détruites par le tremblement de terre;

·         Collecte de données sur les conséquences du séisme sur les enseignant(e)s, les écoles, les étudiant(e)s et d’autres installations éducatives; et

·         Collecte de fonds de solidarité dans la province du NTB et à l’échelle nationale, conformément aux recommandations du PGRI décidées lors de la réunion spéciale de coordination de ses dirigeant(e)s le 7 août. À cette occasion, il a été suggéré que le PGRI dirige une action humanitaire et de collecte de fonds dans le pays, baptisée « Mouvement national de solidarité du PGRI ». Ce fonds de solidarité vise à soulager la charge qui pèse sur les membres du PGRI, les étudiant(e)s et les établissements d'enseignement totalement paralysés par le séisme qui a frappé la province du NTB.

Président indonésien: mise en place urgente de services éducatifs

Le Président indonésien Joko “Jokowi” Widodo a rendu visite aux victimes du tremblement de terre regroupées dans le camp d’urgence à l’est de Lombok le 30 juillet. Il a promis que toutes les victimes seraient traitées de la manière adéquate et que la réponse à la catastrophe se déroule bien sur le plan des soins de santé, de la logistique, de la fourniture des produits de base et des services éducatifs d’urgence.

Dans le nord de Lombok, l’administration locale a également annoncé une période d’urgence de sept jours à compter du 29 juillet. Selon les données, 6.237 résidents de 4.047 familles ont été frappés par le séisme. Quatre personnes ont été tuées dans l’effondrement de bâtiments et 39 blessées. Au total, 263 habitations ont été endommagées: 148 légèrement, 74 modérément et 41 gravement.

Partagez cette page