• Accueil
  • News
  • Japon: le syndicat japonais des enseignant·e·s obtient des ressources pour une réouverture en toute sécurité des écoles et surveille la manière dont elles sont dépensées

Japon: le syndicat japonais des enseignant·e·s obtient des ressources pour une réouverture en toute sécurité des écoles et surveille la manière dont elles sont dépensées

Le Japan Teachers’ Union (Syndicat japonais des enseignants ; JTU) a discuté et négocié avec le ministère de l'Éducation concernant la réouverture en toute sécurité des écoles pendant la crise de la COVID-19. Bien qu'il ait réussi à obtenir ces fonds auprès du gouvernement national, il a effectué le suivi pour contrôler l'utilisation de ces fonds en coopération avec 17 syndicats affiliés. Les municipalités prennent les décisions finales pour savoir si ces fonds sont utilisés comme prévu.

Les discussions avec le ministère visaient principalement à s'assurer que les ressources adéquates étaient fournies pour apporter les modifications nécessaires pour rouvrir en toute sécurité. Le financement mis à disposition par le gouvernement national était destiné à : 
 
  • La distribution d’équipements de protection individuelle à tous les élèves et tou·te·s les étudiant·e·s des écoles primaires et secondaires ; 
  • L’équipement et des outils pour les écoles, y compris écrans faciaux, masques, gants, thermomètres médicaux, bouteilles de désinfectant ; 
  • L’aide à l'apprentissage ; 
  • L’annulation/report des frais de voyage scolaire ; et 
  • Des enseignant·e·s et personnels de soutien à l'apprentissage supplémentaires. 
 
Les résultats de la recherche étaient généralement positifs. Par exemple, la plupart des affiliés ont indiqué qu'ils étaient impliqués dans le processus, mais d'autres ont déclaré qu'il n'y avait pas eu de consultation suffisante sur la mise en œuvre des mesures de sécurité. La même expérience mitigée a été notée concernant la mise à disposition de plus d'enseignant·e·s et de personnels de soutien. Les résultats de la recherche ont été remis au ministère, mais également fournis aux conseils scolaires locaux.