Ei-iE

Malaisie: un syndicat souligne les droits des peuples autochtones

Publié 11 juillet 2016 Mis à jour 1 août 2016

Les objectifs de développement durable ne seront pas atteints si les droits des peuples autochtones ne sont pas respectés. Tel est le message qui est ressorti d’une réunion de syndicalistes enseignant(e)s sur les questions liées aux droits des peuples autochtones, organisée en juin à Miri, en Malaisie.

Vingt-sept participant(e)s du Sarawak Teachers’ Union (STU), affilié à l’Internationale de l’Education (IE), ont assisté au séminaire et ont discuté des points suivants:

·        l’identification des peuples autochtones du Sarawak;

·        la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones;

·        les défis rencontrés par les peuples autochtones du Sarawak;

·     comment les enseignant(e)s et leurs syndicats peuvent-ils collaborer avec d’autres parties prenantes afin de résoudre les problèmes que rencontrent les peuples autochtones du Sarawak;

·       les objectifs de développement durable (ODD) se rapportant aux droits des peuples autochtones; et

·       un plan d’action à mettre en œuvre au niveau scolaire/local.

Défis confirmés

Les difficultés et l’exploitation que connaissent les peuples autochtones du Sarawak ont été mises en évidence par le chef du bureau du Sarawak de la Commission des droits de l’Homme de Malaisie (Suhakam), Sophian B. Osman, dans un exposé sur les « Droits des peuples autochtones au Sarawak – Défis et solutions ». Cet exposé a apporté de l’authenticité et de la crédibilité aux problèmes que connaissent ces peuples, en particulier en matière de droits fonciers, un sujet auquel la Suhakam a consacré un rapport, qui a été présenté aux Nations unies.

« L’atelier a véritablement ouvert les yeux des participants, qui étaient des enseignants autochtones et des militants de syndicats d’enseignants », a observé Jerome Fernandez de l'IE. Un grand nombre de participant(e)s ignorait que « les peuples autochtones ont autant de droits, garantis non seulement par des documents des Nations Unies, mais également consacrés par la Constitution malaise ».

Objectifs de développement durable

Fernandez a précisé que les participants jugent rassurante l’inclusion des intérêts des peuples autochtones dans les ODD 4, 8, 13 et 16. La présence de la haute direction du STU à l’atelier a également apporté des assurances quant au fait que le plan d’action élaboré durant cette réunion sera mené à bien par les participants et contrôlé par le comité exécutif du STU, a-t-il encore souligné.

Le Sarawak est le plus grand Etat de Malaisie. Sa population est très variée et comprend de nombreuses races et groupes ethniques, avec plus de 40 sous-groupes ethniques, chacun ayant sa propre langue, sa propre culture et son propre mode de vie.