Ei-iE

Etudiant·e·s et personnel scolaire en danger extrême dans les régions en situation de grave conflit

Publié 2019-06-11 Mis à jour 2019-06-11

De nouvelles données révèlent des milliers d’attaques contre des écoles, essentiellement menées par des militaires et d’autres forces armées. Cette épidémie persistante de violence dans des régions de conflit armé démontre la nécessité vitale et actuelle d’approuver et de mettre en œuvre la Déclaration sur la sécurité dans les écoles.

Les attaques armées se poursuivent, selon de nouvelles données

Les 28 et 29 mai 2019, lors de la troisième Conférence internationale sur la sécurité dans les écoles, qui s’est tenue à Palma de Majorque, en Espagne, des chercheur·euse·s ont présenté des données récentes de la Coalition mondiale pour la protection de l’éducation contre les attaques. Elles montrent qu’au cours des cinq dernières années, 14.000 attaques armées ont touché du personnel de l’éducation dans 34 pays en situation de grave conflit.

Les données ont également révélé que, sur ces 14.000 attaques, 10.000 visaient directement des écoles, et des bâtiments scolaires ont été bombardés, endommagés et utilisés par des forces militaires. Il est clair que très souvent, les étudiant·e·s et le personnel scolaire ont constitué des cibles privilégiées. Ces attaques et la crainte qu’elles génèrent rendent une éducation de qualité difficile, voire impossible.

La Déclaration sur la sécurité dans les écoles

L’Internationale de l’Education (IE) appelle tous les pays à approuver la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, un engagement visant à mettre fin au ciblage des établissements d’enseignement par les forces gouvernementales. La déclaration, publiée pour la première fois en mai 2015 en vue d’être adoptée à Oslo, en Norvège, parle de faire un effort pour enquêter sur les violations du droit humanitaire international, évoque des approches dans le domaine de l’éducation qui tiennent compte des conflits et propose des lignes directrices aux Etats. Ces lignes directricess’adressent aux gouvernements des zones de conflit et insistent sur la nécessité d’isoler les établissements d’enseignement des conflits et de protéger les étudiant·e·s et le personnel des écoles et des universités contre toute intervention militaire.

La Déclaration sur la sécurité dans les écoles représente une volonté et un engagement politiques afin de s’assurer que les écoles sont sûres. A ce jour, 87 pays ont signé la Déclaration sur la sécurité dans les écoles. L’IE lance un appel pressant à tous les autres pays pour rejoindre cet élan global visant à protéger les jeunes dans le monde.