Ei-iE

Irak : Le syndicat déploie une formation supplémentaire sur l’enseignement et l’apprentissage à distance

Publié 7 janvier 2021 Mis à jour 11 janvier 2021

Les membres du Kurdistan Teachers’ Union (KTU) ont pris part à une formation supplémentaire destinée à leur transmettre les connaissances et les outils nécessaires pour enseigner à distance. Ces compétences se sont révélées essentielles durant la pandémie de COVID-19. La formation bénéficie du soutien financier de l’Internationale de l’Éducation.

Début janvier, 69 membres des sections du KTU de Sora, Garmiyan et Khanaqin ont participé à trois cours de formation afin de perfectionner leurs compétences en matière de méthodes d’enseignement modernes. Le programme de la formation se composait de plusieurs cours sur les méthodes pédagogiques et l’utilisation de nouvelles technologies dans l’éducation et l’apprentissage à distance, ainsi que de deux nouveaux cours pratiques sur l’enseignement à distance. Le but était que les enseignant·e·s se familiarisent avec les méthodes d’enseignement en ligne.

Cette session de formation s’inscrit dans le prolongement de la formation de décembre destinée aux collègues du KTU dans les régions de Raparin, Koya et Akra.

De telles formations sont devenues nécessaires du fait de la pandémie de COVID-19, qui a rendu impossible la poursuite des cours en présentiel.

À l’instar des sessions de formation précédentes, la plupart des participant·e·s ont proposé de prolonger la formation, étant donné que les cours se sont révélés intéressants et ont été une formidable expérience professionnelle, a souligné le Président du KTU, Abdalwahed M. Haje.

« Le personnel de l’éducation participant apprécie grandement les efforts du Kurdistan Teachers’ Union dans ces circonstances difficiles, notamment pour l’éducation », a-t-il déclaré. « L’éducation ne peut être arrêtée, parce qu’arrêter le processus éducatif, c’est arrêter la vie. Cela met en danger les générations de demain. »

Il a poursuivi en expliquant que les enseignant·e·s ont recensé une série de difficultés liées aux cours en ligne, notamment :

  • les coupures de courant,
  • la mauvaise connexion internet, en particulier dans les zones reculées,
  • le peu de moyens financiers des familles, et
  • l’expérience limitée des élèves et des étudiant·e·s avec les nouveaux outils pédagogiques.