Ei-iE

Irak : lutte permanente du syndicat pour garantir aux éducateur·trice·s des conditions de vie décentes

Publié 18 août 2021 Mis à jour 23 août 2021

Le Kurdistan Teachers’ Union (KTU) continue de revendiquer un logement adéquat pour les enseignant·e·s de la région irakienne du Kurdistan.

Le gouvernement régional du Kurdistan ayant cessé, depuis 2005, de distribuer des terrains résidentiels au personnel enseignant, 60 % d’entre eux·elles n’ont pas pu bénéficier de l’accès aux terrains et aux maisons.

Les enseignant·e·s méritent de posséder un terrain et un logement

Le KTU a réitéré sa ferme conviction que les enseignant·e·s méritent de posséder un logement adéquat. Le syndicat œuvre activement et sans relâche depuis 2005 pour inciter le gouvernement à distribuer des terrains et des logements aux enseignant·e·s.Grâce à ses efforts continus, le KTU a pu mener à bien trois projets résidentiels à Erbil, à Sulaymaniyah et à Garmyan.

Le projet d’Erbil comprend 1.013 unités résidentielles actuellement occupées par des éducateur·trice·s.Le projet Sulaymaniyah, qui compte 1.950 maisons, est désormais achevé à 95 % et est, lui aussi, déjà occupé par des enseignant·e·s.

Quant au chantier de Garmyan, celui-ci se compose de 1.590 maisons et appartements et est achevé à 50 %.

Projet couronné de succès du KTU à Garmyan

Le 3 août, les unités achevées dans le cadre du projet de Garmyan ont été distribuées aux enseignant·e·s à l’occasion d’une cérémonie officielle à laquelle assistaient les membres du secrétariat du KTU, les membres de la section de Garmyan du KTU, le fonctionnaire adjoint de l’administration gouvernementale locale de Garmyan, le maire du district de Kalar, ainsi que des représentant·e·s de la société chargée de la construction du complexe.

Dans son allocution, le président du KTU, Abdalwahed M. Haje, a souligné :« Nous estimons qu’un enseignement de qualité passe par des enseignants et enseignantes de qualité. Aussi devons-nous veiller à les mettre à l’abri des soucis.Nous poursuivrons nos efforts en ce sens. »

Il a ajouté que ce projet ne sera pas le dernier en son genre et que le KTU continuera à œuvrer à la mise en place d’autres programmes résidentiels, afin qu’un plus grand nombre d’enseignant·e·s puissent en bénéficier.

Il a également demandé au gouvernement du Kurdistan irakien de placer l’éducation et les enseignant·e·s sur la liste des priorités des travaux et programmes de la région « afin d’assurer à cette région un avenir brillant et meilleur ».

De nouveaux programmes de logement pour les enseignant·e·s en perspective

Haje a également félicité chaleureusement les enseignant·e·s qui sont devenu·e·s propriétaires de leur logement et a exprimé l’espoir que d’autres encore pourront bénéficier d’initiatives similaires.