Ei-iE

Le multilinguisme pour une éducation de qualité

Publié 19 février 2016 Mis à jour 8 mars 2016

Cette année, la Journée internationale de la langue maternelle souligne que l’apprentissage dans la langue maternelle est non seulement essentiel au développement d’une éducation de qualité et de la diversité linguistique, mais joue également un rôle important dans la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon de 2030.

Selon le Rapport mondial de suivi sur l’éducation de l’UNESCO, l’enseignement dans la langue maternelle et l’éducation de qualité sont étroitement liés dans la mesure où les données parlent d’elles-mêmes: selon les estimations, 40 pour cent des habitant(e)s du monde n’ont pas accès à l’enseignement dans une langue qu’ils parlent ou comprennent. C’est pourquoi, cette année, la Journée internationale de la langue maternelle a pour thème « Education de qualité, langue(s) d’enseignement et résultats de l’apprentissage ».

« Dans le cadre d’une approche multilingue, les langues maternelles sont les composantes essentielles d’une éducation de qualité, laquelle est elle-même le fondement de l’autonomisation des femmes et des hommes, ainsi que de leurs sociétés », a déclaré Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, dans une déclaration en ligne.

Alors que l’afflux de réfugiés continue d’augmenter à la lumière du conflit syrien et que les pays de destination veillent à intégrer les enfants dans les classes, un intérêt accru est porté à l’échelle internationale à l’importance de la langue maternelle. Toutefois, la lutte à laquelle d’innombrables cultures sont confrontées pour préserver leur langue maternelle se poursuit quotidiennement aux quatre coins du monde.

Le multilinguisme est essentiel à la promotion des nouveaux ODD

Dans le nouveau Programme de développement durable à l’horizon 2030, l’Objectif de développement durable (ODD) n° 4 met l’accent sur l’éducation de qualité et l’apprentissage tout au long de la vie pour que chaque femme et homme puissent acquérir les compétences, les connaissances et les valeurs qui leur permettront de s’engager activement et d’être intégré(e)s dans leur société. Cet aspect revêt une importance particulière pour les filles et les femmes, ainsi que les minorités, les peuples autochtones et les populations rurales. Le Cadre d’action Education 2030 de l’UNESCO reflète les objectifs précités et comprend une feuille de route pour la mise en oeuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, encourageant le plein respect du recours à la langue maternelle dans l’enseignement et l’apprentissage, ainsi que la promotion et la préservation de la diversité linguistique.