Ei-iE

La majorité des enseignant(e)s canadien(ne)s interrogé(e)s estiment que l’éducation autochtone est intégrée dans les programmes scolaires

Publié 21 juin 2016 Mis à jour 24 juin 2016

A l’occasion de la Journée nationale des Autochtones, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants a publié une nouvelle enquête dévoilant le point de vue des enseignant(e)s sur certaines questions liées à l’éducation autochtone.

Près de 1.900 enseignant(e)s du primaire et du secondaire ont pris part à cette enquête en ligne, menée à l’initiative de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) dans le but de célébrer le patrimoine unique, la diversité culturelle et les réalisations remarquables des Premières Nations, des Inuits et des Métis au Canada. Cette enquête, qui a été conduite en novembre et en décembre 2015, a été diffusée par l’ensemble des organisations d’enseignants affiliées à la FCE.

La plupart des enseignant(e)s interrogé(e)s affirment que certaines questions liées à l’éducation autochtone font partie intégrante de plusieurs de leurs cours, comme des cours de sciences de la culture, d’histoire ou de géographie. Si la majorité des enseignant(e)s ont répondu que la culture autochtone était représentée dans le programme scolaire de leur école, 41 pour cent ont déclaré qu’elle était moyennement représentée, et 13 pour cent seulement ont estimé qu’elle était pleinement représentée dans le programme.

Ces résultats ont été publiés le 21 juin à l’occasion de la Journée nationale des Autochtones, qui marque 20 ans de cultures et de traditions vivantes et dynamiques. La Constitution du Canada reconnaît les peuples des Premières nations, des Inuits et des Métis comme des peuples autochtones, également appelés « peuples indigènes ». Si ces groupes présentent de nombreuses similitudes, ils possèdent toutefois chacun un patrimoine, une langue, des pratiques culturelles et des croyances religieuses propres.

Pour compléter cette enquête, la FCE a également publié une édition spéciale de son magazine en ligne Perspectives, qui regroupe plusieurs articles détaillés sur l’éducation autochtone.

Le Gouvernement du Canada a retenu la date du 21 juin (solstice d’été) pour célébrer la Journée nationale des Autochtones, après consultation des organisations autochtones. Depuis des générations, de nombreux peuples et communautés autochtones mettent en effet à l’honneur leur culture et leur patrimoine à cette date – ou aux alentours de celle-ci –, en raison de l’importance du solstice d’été, le jour le plus long de l’année, pour ces peuples.