Ei-iE

Les réfugié.e.s ont plus que jamais besoin d’une éducation de qualité

Publié 20 juin 2017 Mis à jour 20 juin 2017

Face au plus grand nombre de populations déplacées sous la contrainte atteint au cours de notre histoire, la Journée mondiale des réfugiés souligne le besoin urgent d’investir dans l’éducation publique pour permettre à des millions d’enfants d’accéder à un apprentissage de qualité.

Les conflits majeurs qui font rage à travers le monde ont contraint 65,5 millions de personnes à quitter leur foyer, indique l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés dans son dernier rapport 2016. Parmi elles, 22,5 millions sont des réfugié.e.s, dont près de 11 millions d’enfants.

«En ce jour, il est impératif de reconnaître la dure réalité à laquelle sont confrontées des millions de personnes à travers le monde», a déclaré le Secrétaire général de l’Internationale de l’Education (IE), Fred van Leeuwen, soulignant que l’éducation des réfugiés nécessite des mesures efficaces, concertées, cohérentes et durables de la part des gouvernements. «Même si nous savons que l’éducation n’est pas l’unique solution pour mettre un terme à cette crise humanitaire persistante, il n’y a pas de solution sans éducation », a-t-il ajouté.

L’IE et ses affiliés incitent les gouvernements à assurer à tous les enfants réfugiés une éducation de qualité et à développer des programmes afin que les personnels disposent des outils nécessaires pour mettre en place des environnements pédagogiques de qualité.

En Europe, l’IE a demandé une amélioration du cadre réglementaire et l’environnement éducatif pour les réfugié.e.s, fuyant généralement le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

L’Internationale de l’Education continue de plaider en faveur de :

• droit à l’éducation pour tous les réfugié.e .s et migrant.e.s – enfants, jeunes et adultes;

• mesures pour permettre aux enseignant.e.s, universitaires, chercheur.euse.s et personnel de soutien à l’éducation migrants et réfugiés, d’exercer leur profession dans le pays d’accueil ;

• objectifs éducatifs pour renforcer des sociétés ouvertes, démocratiques et multiculturelles.

L’IE et ses affiliés soutiennent des initiatives de développement professionnel des enseignant.e.s, ainsi que des initiatives locales dans neuf pays européens. Les projets conduits en Allemagne, Belgique, Bulgarie, Espagne, France, Grèce, Italie, Pologne et au Royaume-Uni portent à la fois sur les activités extra-scolaires, l’engagement de la communauté, le développement de ressources pédagogiques et la certification des écoles ouvertes aux réfugiés.

Outre les programmes déployés sur le terrain, cinq études ont été menées en Italie, Espagne, Suède, Pologne et Allemagne. L’objectif de ces cinq études est d’identifier les lacunes législatives en termes de droits humains, de partager les bonnes pratiques, mettre en lumière les problèmes survenant dans les salles de classe, transmettre les recommandations des syndicats de l’éducation au niveau local, national et européen, et porter les revendications auprès de l’Organisation internationale du Travail, l’Organisation de coopération et de développement économiques et l’Union européenne.

Pour en savoir plus: www.education4refugees.org