Ei-iE

Irak : le KTU parvient à étendre la liste de vaccination contre la COVID-19 aux enseignant·e·s

Publié 2021-03-15 Mis à jour 2021-03-17

La vaccination contre la COVID-19 et le dépistage gratuit pour les enseignant·e·s ne représentaient que deux des recommandations formulées par le Kurdistan Teachers’ Union (KTU) au ministre de la Santé.

Dans le cadre d’une réunion spéciale avec le ministre de la Santé, Saman Hussein Muhammad, le KTU a affirmé son soutien indéfectible quant à la mise en œuvre rigoureuse de consignes et de directives sanitaires dans le secteur de l’éducation.

Le président du KTU, Abdalwahed M. Haje, a présenté plusieurs des recommandations du KTU, dont notamment :

  • Intégrer la vaccination des enseignant·e·s après le personnel de santé dans le calendrier de vaccination contre la COVID-19.
  • Assurer gratuitement des tests de dépistage du coronavirus pour les enseignant·e·s.
  • Faire pression sur les hôpitaux privés afin de diminuer les frais de traitement pour les enseignant·e·s.
  • Fournir aux écoles la quantité nécessaire de masques et de produits de désinfection afin de protéger les enseignant·e·s. et les élèves, et de limiter les risques liés à la pandémie. 

Le ministère de la Santé s’est engagé à :

  • Assurer la vaccination des enseignant·e·s après le personnel relevant du ministère de la Santé, dès réception des quantités nécessaires de vaccin.
  • Réaliser gratuitement des tests de dépistage de la COVID-19 pour les enseignant·e·s.
  • Envoyer des équipes sanitaires au siège du KTU afin de vacciner les membres du syndicat contre la grippe saisonnière. 

Un plaidoyer continu

La réunion avec le ministre de la Santé s’inscrit dans le cadre d’efforts soutenus déployés par le KTU depuis le début de la pandémie de COVID-19, au regard de la protection des enseignant·e·s et des élèves, de la fermeture des écoles et de la suspension du processus d’éducation. En outre, le KTU a vigoureusement œuvré pour garantir la continuité pédagogique en ligne, en dépit de nombreux obstacles et de graves préoccupations sur ces nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage.

Le KTU a organisé plusieurs réunions avec le ministre de l’Éducation et le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il a présenté de nouveaux projets et a affiché la disposition du syndicat à collaborer avec les deux ministères, en vue de réduire l’impact de la pandémie sur la société en général, et sur les établissements scolaires et les universités en particulier.