Les syndicats de l’éducation du monde arabe mettent l’accent sur le renouveau syndical et l’éducation de qualité

Les dirigeant(e)s de syndicats d’enseignants dans le monde arabe ont abordé les stratégies visant à améliorer la collaboration avec les jeunes enseignant(e)s et les enseignant(e)s en début de carrière ainsi que l’accès dans la région à une éducation de qualité pour tou(te)s d’ici à 2030.

Ces questions étaient au cœur des discussions de la 12e réunion du Comité de la Structure interrégionale des Pays arabes (SIRPA) de l’Internationale de l’Education (IE), qui s’est tenue du 13 au 14 décembre à Beyrouth (Liban).

Le discours d’ouverture du Président de la SIRPA, Houssein Boujarra (FGESRS, Tunisie) a été suivi par une séance en mémoire de Taher Dhaker, l’ancien Président du Comité, qui nous a malheureusement quittés en juillet.

Le Comité a ensuite ouvert le débat sur le renouveau syndical et la ségrégation religieuse dans les écoles. Manal Hdaife (PPSTLL, Liban) a souligné l’importance d’inclure les jeunes membres dans les activités syndicales et a partagé avec le Comité sa propre expérience du séminaire des jeunes militant(e)s de l’IE pour les objectifs de développement durable (ODD), organisé à Bruxelles en juillet, qui lui a permis d’échanger avec des collègues des quatre coins du monde.

Slim Griss (SGEB, Tunisie) a ensuite lancé le débat sur la mise en œuvre des ODD à travers un discours passionné, soulignant certains défis auxquels les pays arabophones doivent faire face, et notamment l’importance d’élargir l’éducation de la petite enfance, de s’attaquer à l’inégalité des genres et de remédier au manque de financement

Les membres du Comité ont abordé, entre autres, le sujet du prochain Congrès mondial de l’IE, en discutant notamment du thème et des résolutions éventuelles de l’événement, des campagnes actuelles de l’IE ainsi que des prochaines réunions de l’IE. Ils/Elles ont également fait le point sur la mise en œuvre du programme d’activité 2017-2018 des pays arabes.

« Le plus grand défi auquel nous sommes actuellement confrontés est le développement du travail des syndicats dans les pays arabes, dans le respect de la liberté syndicale et la démocratie, tout en mettant l’accent sur la défense et le développement de l’enseignement public et la lutte contre l’extrémisme violent. Le Comité de la SIRPA et l’ensemble des affiliés de l’IE dans la région formeront un front commun afin de relever ce défi », a conclu le Président du Comité, Hussein Boujarra.

Partagez cette page