Ei-iE

Canada: le rapport final sur les pensionnats ouvre la voie à la réconciliation

Publié 15 décembre 2015 Mis à jour 17 décembre 2015

Le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation, visant à réparer les erreurs du passé des pensionnats, est salué par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants comme une avancée majeure dans le processus de réconciliation.

La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) a félicité la publication, le 15 décembre, du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation (CVR), expliquant que pendant plus de 100 ans, les enfants autochtones du Canada ont été arrachés à leur famille et placés dans des pensionnats où ils/elles ont été victimes de violences physiques, psychologiques et sexuelles. L’objectif de ces pensionnats consistait à assimiler, d’une façon plutôt agressive, les élèves autochtones.

« Ce chapitre tragique de l’histoire canadienne doit être dévoilé à toutes les Canadiennes et à tous les Canadiens, à commencer par nos jeunes élèves », a expliqué la Présidente de la FCE, Heather Smith.

La FCE félicite la CVR pour les nombreux efforts qu’elle a déployés en vue de lever le voile sur « les conséquences dévastatrices des pensionnats » et d’amorcer le « processus de guérison », qui s’étendra sur plusieurs générations. Selon Heather Smith, pour la FCE, cette question ne concerne pas seulement les Autochtones, mais bien l’ensemble de la population canadienne.

« L’éducation est d’une importance fondamentale pour la réconciliation », a souligné la Présidente. C’est pourquoi la FCE invite les enseignant(e)s à apprendre, à engager le dialogue et à faire mieux comprendre les conséquences des pensionnats dans toutes les écoles du pays.

Heather Smith conclut que la FCE se réjouit de collaborer avec les Premières nations, les Métis et les Inuits afin de donner suite aux appels à l’action lancés dans le rapport final de la Commission.

La FCE et le Centre national de la vérité et la réconciliation travaillent également de concert sur la production d’un livret de discussion avec les élèves et de programmes pédagogiques sur la vérité et la réconciliation, qui seront publiés à l’occasion de la Journée nationale des Autochtones 2016.