• Accueil
  • News
  • Renforcer le leadership syndical des femmes dans le Pacifique!

Renforcer le leadership syndical des femmes dans le Pacifique!

Les femmes syndicalistes de l’éducation ont réfléchi et élaboré des stratégies pour accroître l’influence et la participation des femmes dans les syndicats, les systèmes éducatifs et les sociétés de la région du Pacifique.

L’atelier de renforcement des capacités du réseau régional des femmes organisé par l’Internationale de l’Education (IE) et le Conseil de l’éducation du Pacifique (COPE), qui s’est tenu du 8 au 10 août à Nadi, Fidji, a permis à 21 participantes des affiliés de l’IE dans le Pacifique de renforcer leurs capacités en tant que femmes leaders, de faire preuve d’audace face aux défis régionaux et de continuer à progresser vers la réalisation de l’égalité des sexes et de faire une différence en réalisant « Planète 50-50 d’ici 2030 ».

Ces femmes dirigeantes aux niveaux national et régional ont amélioré leurs compétences pour mettre en œuvre et contrôler l’égalité entre les genres, et ont réalisé des activités de renforcement des capacités pour les aider à rendre les syndicats d’enseignants plus indépendants et démocratiques.

L’atelier visait à accroître la sensibilisation à l’égalité des genres, à augmenter la sensibilisation politique et à rendre les réseaux de femmes plus efficaces. Il visait également à améliorer la capacité des femmes à participer à la prise de décision et au leadership au sein de leurs syndicats respectifs. L’atelier a donné aux femmes la possibilité de partager leurs expériences de la vie réelles, leurs réussites et des façons de relever les défis dans leurs propres écoles, syndicats et communautés.

La formation a également fourni aux femmes dirigeantes une plateforme pour évaluer leur réseau de femmes. Des présentations des représentants du Secrétariat du Forum des îles du Pacifique (PIFS), de l’Organisation internationale du Travail (OIT), du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (UNOHCHR), de l’IE et du COPE ont contribué à améliorer les connaissances des participantes sur les sujets suivants:

·         les 17 objectifs des Nations Unies en matière de développement durable (ODD), en particulier les ODD 4, 5 et 8;

·         le statut de la femme selon l’ONU;

·         l’agenda du travail décent de l’OIT;

·         la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, ainsi que

·         les droits et les enjeux des lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transgenres et intersexes (LGBTI).

« Toutes les participantes étaient satisfaites et ont convenu qu’il s’agissait d’une réunion réussie, en particulier pour la rédaction des plans d’action 2018/19 pour tous les pays du Pacifique. C’était une occasion en or de créer des réseaux de femmes et de réactiver les réseaux dormants, et de renforcer des processus de communication interne et externe », a souligné Govind Singh, Secrétaire général du COPE et Coordinateur régional de l’IE.

Les participantes ont formulé plusieurs recommandations, parmi lesquelles un soutien continu de l’IE et du COPE pour aider à la création d’un réseau de femmes et pour augmenter et promouvoir les sessions de formation pour plus de femmes dirigeantes dans la région du Pacifique. Cela a également été souligné par la coordinatrice régionale de l’IE chargée des questions relatives aux femmes, Pathma Krishnan.