• Accueil
  • News
  • Les dirigeant·e·s syndicaux·ales de l'éducation en Europe solidaires de leurs collègues néerlandais·es

Les dirigeant·e·s syndicaux·ales de l'éducation en Europe solidaires de leurs collègues néerlandais·es

Le Comité de la région européenne de l’Internationale de l'Education, le Comité Syndical Européen de l'éducation, a demandé aux autorités publiques des Pays-Bas d'assurer des conditions de travail et des salaires décents aux enseignant·e·s néerlandais·es.

« Un financement public important en faveur de l'éducation est un des piliers pour la profession enseignante. Dans le cadre de notre campagne ‘Façonner l’avenir de l'Europe avec les enseignant·e·s’, nous exigeons un investissement public durable, le soutien envers les enseignant·e·s, les universitaires et les autres personnels de l'éducation pour une éducation de qualité pour toutes et tous, afin de promouvoir l'attrait de la profession enseignante et du statut d’enseignant·e dans la société », ont affirmé les membres du Comité Syndical Européen de l'éducation (CSEE) dans une lettre de soutien adressée le 14 mars à leurs collègues néerlandais·es de l'Algemene Onderwijsbond (AOb).

Les dirigeant·e·s des syndicats européens ont réaffirmé soutenir l'AOb « dans sa demande au gouvernement néerlandais d'accroître sensiblement le financement public accordé à l'éducation et plus spécifiquement:

• de combler l'écart entre l'enseignement primaire et secondaire;

• de réduire la semaine d'enseignement dans l'enseignement secondaire à 20 périodes;

• d’augmenter la position salariale des enseignant·e·s dans l'EFP et l'enseignement supérieur;

• de proposer des perspectives de carrière pour les enseignant·e·s et autres personnels de l'éducation; et

• de révoquer les coupes prévues dans les budgets des universités. »

Le CSEE a ajouté qu’avec l'AOb, « nous appelons le gouvernement des Pays-Bas à assurer des conditions de travail et des salaires décents pour les enseignant·e·s, universitaires et autres personnels de l'éducation pour rendre la profession attrayante, au bénéfice des générations actuelle et future ».

En écho aux arguments de l'AOb pour « préserver l'éducation comme un élément vital pour l'avenir des Pays-Bas », le comité du CSEE a affirmé soutenir avec ferveur la semaine de campagne du syndicat de l’éducation néerlandais, qui se déroulera du 11 au 15 mars et donnera lieu à une grève nationale.