Ei-iE

Lancement du Groupe de haut niveau sur la profession enseignante pour remédier à la pénurie mondiale de personnel enseignant

Publié 20 juin 2023 Mis à jour 9 août 2023

Le Groupe de haut niveau sur la profession enseignante, l’un des principaux résultats du Sommet des Nations Unies sur la transformation de l’éducation de 2022, réunit les acteurs essentiels du secteur de l’éducation en vue de contribuer à la lutte contre la pénurie croissante de personnel enseignant dans le monde. L’Internationale de l’Éducation représente la voix de la profession enseignante au sein de ce Groupe de haut niveau.

« Les enseignantes et enseignants sont les principaux agents de la transformation. En tant que membre du Groupe de haut niveau et présidente de l’Internationale de l’Éducation, je veillerai à ce que les recommandations mises sur la table renforcent notre profession, améliorent le statut du personnel enseignant partout dans le monde et contribuent au développement de la prochaine génération d’éducatrices et éducateurs. »

Susan Hopgood | Présidente de l’Internationale de l’Éducation

Créé par le secrétaire général des Nations Unies António Guterres, ce groupe est chargé de proposer une nouvelle vision et un ensemble de recommandations pour la profession enseignante, qui soient profitables aux enseignant·e·s, aux étudiant·e·s, aux parents et aux systèmes éducatifs à travers le monde.

L’objectif du Groupe de haut niveau consiste à formuler un ensemble de recommandations fondées sur des données probantes, indiquant la voie à suivre pour respecter l’engagement selon lequel chaque élève doit pouvoir bénéficier d’un·e enseignant·e qualifié·e, soutenu·e et formé·e sur le plan professionnel et avoir la possibilité de s’épanouir dans un système éducatif en pleine mutation.

Le groupe passera également en revue les recherches et autres donnés pertinentes en vue d’adresser aux gouvernements, aux responsables politiques, aux organisations patronales et syndicales, ainsi qu’à toutes les autres parties prenantes, une série de recommandations orientées sur l’action destinées à promouvoir de meilleures conditions de travail pour les enseignant·e·s et les éducateur·trice·s. Ces recommandations seront alignées sur les normes internationales du travail et celles relatives à l’éducation et au personnel enseignant.

« La création du Groupe de haut niveau des Nations Unies sur la profession enseignante représente une grande victoire pour le personnel enseignant aux quatre coins de la planète. Le monde entier reconnaît aujourd’hui le rôle irremplaçable des enseignantes et enseignants, mais aussi l’ampleur et la gravité de la pénurie mondiale d’effectifs, ainsi que les raisons pour lesquelles il est urgent de trouver des solutions. Porte-parole mondial de la profession enseignante, l’IE veillera à ce que les analyses et recommandations s’appuient sur l’expérience et la clairvoyance de celles et ceux qui travaillent sur le terrain. Nous recueillerons les points de vue dans les classes et les syndicats du monde entier et les porterons à la connaissance du groupe. Ensemble, nous pouvons apporter un réel changement à des millions d’enseignantes et enseignants et à des millions d’élèves. »

David Edwards | Secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation

Six impératifs pour l’avenir de la profession enseignante

Le Groupe de haut niveau examinera six impératifs pour l’avenir de la profession enseignante :

  • Qualité : rôle transformateur, normes, données, qualifications, développement et formation professionnels du personnel enseignant, évaluation, responsabilité, évolution des carrières, leadership, pouvoir d’action et professionnalisme.
  • Équité, diversité et inclusion : composition, identité, réseaux, communauté, responsabilité locale, non-discrimination et égalité des genres.
  • Humanité : bien-être, qualité de vie, droits humains, engagement, objectif moral, passion, statut et reconnaissance, confiance, voix et autonomisation, apprendre à être et vivre ensemble.
  • Durabilité : planification à long terme, systèmes efficaces, succession des générations, autonomie collective et diversité.
  • Dignité : conditions d’emploi et de travail, salaires, dialogue social, négociation collective, droit du travail et libertés académiques (autonomie professionnelle).
  • Innovation et leadership : engagement en faveur de changements transformateurs, développement de micro-innovations, outils technologiques, recherches pilotées par les enseignant·e·s et centres de développement.

Le champ d’application couvrira le personnel enseignant de l’éducation de la petite enfance à l’enseignement tertiaire, y compris l’enseignement et la formation techniques et professionnels.

Membres du Groupe de haut niveau

Co-présidence

  • Kersti | Ancienne présidente de la République d’Estonie
  • Paula-Mae Weekes | Ancienne présidente de la République de Trinité-et-Tobago

Membres

  • Ligia Deca | Ministre de l’Éducation, Roumanie
  • Ida Fauziyah | Ministre du Travail, Indonésie
  • Matsie Angelina Motshekga | Ministre de l’Éducation de base, Afrique du Sud
  • Jaime Perczyk | Ministre de l’Éducation, Argentine
  • Jutta Urpilainen | Commissaire européenne chargée des partenariats internationaux, Finlande/UE
  • Sebastian Berger | Directeur exécutif du Forum mondial des étudiant·e·s, Autriche
  • Gerhard F. Braun | Président du Comité éducation des associations patronales allemandes, Allemagne
  • Linda Darling-Hammond | Présidente et CEO du Learning Policy Institute et professeure émérite d’éducation Charles E. Ducommun Université de Stanford, États-Unis
  • Susan Hopgood | Présidente de l’Internationale de l’Éducation
  • Gorgui Sow | Spécialiste indépendant des politiques et du plaidoyer en matière d'éducation
  • Manal Hdaife | Directrice d’une école primaire et présidente de la Structure interrégionale des pays arabes (SIRPA) de l’Internationale de l’Éducation, Liban
  • Mike Thiruman | Secrétaire général du Singapore Teachers’ Union
  • Tiago Pitta e Cunha | PDG de Oceano Azul Foundation
  • Denise Vaillant | Directrice académique de l’Institut d’éducation de l’Université ORT (Uruguay) et présidente du Comité conjoint OIT-UNESCO d’experts sur l’application des Recommandations concernant le personnel enseignant.
  • Andria Zafirakou | Lauréate du Global Teacher Prize, Royaume-Uni
  • Mamadou Cellou Souare | Confédération générale des entreprises de Guinée

Membres ex-officio :

  • Gilbert F. Houngbo | Directeur général de l’Organisation internationale du Travail
  • Audrey Azoulay | Directrice générale de l’UNESCO
  • Leonardo Garnier Rimolo | Conseiller spécial pour le Sommet sur la transformation de l’Éducation

Le Groupe de haut niveau sera soutenu par un secrétariat conjoint OIT-UNESCO, administré par l’Organisation internationale du Travail.

L’Internationale de l’Éducation continuera à travailler avec ses organisations membres dans le monde pour garantir que la voix et les réalités des enseignant·e·s soient représentées à tous les niveaux. Partout dans le monde, les enseignant·e·s continueront également à se mobiliser dans le cadre de la campagne de l’IE « La force du public : Ensemble on fait école ! », un appel urgent lancé aux gouvernements pour financer pleinement l’enseignement public et investir dans les enseignant·e·s, facteur le plus important pour garantir une éducation de qualité.